Colocation Barcelone

Colocation Barcelone – Bastion de l’identité culturelle catalane, et de surcroît ville estudiantine, Barcelone accueille chaque année pas moins de 200.000 jeunes venant de divers horizons. Nombreux sont ces étudiants internationaux qui choisissent de résider en colocation, non seulement pour réduire les frais de loyer, mais surtout parce qu’ils souhaitent s’intégrer rapidement. Et pour y parvenir, quoi de mieux qu’un véritable brassage culturel ?

Comment chercher un logement en colocation à Barcelone ? Colocation Barcelone

Barcelone connait de fortes demandes en colocation au point où le marché local de l’immobilier a dû s’adapter. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les recherches ont toujours de fortes chances d’aboutir. Rien à voir avec le stress des grandes métropoles comme Paris. Même si vous êtes à la recherche d’une colocation de courte durée à Barcelone, vous en trouverez.

Les tarifs dépendent de votre budget et de la situation géographique du logement. Il existe en dehors du site Uniplaces, quelques sites de mises en relation :

Certaines agences par contre sont spécialisées dans les colocations étudiantes :

Il est utile de préciser que les pages Facebook souvent plus pratiques que les sites d’annonces constituent une véritable mine d’or inexploitée. Elles sont un bon moyen de trouver. Visitez par exemple :

· « Alquiler de habitaciones/ Rooms for rent BARCELONA »
· « Compartir Piso en Barcelona »

L’autre outil qui vous permet de trouver des logements, c’est l’application nexity de Google glass. Ainsi, lorsqu’en vous baladant dans la cité catalane, vous passez devant un bien immobilier en location, une annonce le concernant s’affiche de même que les informations relatives au quartier.

Quel quartier est idéal pour trouver sa colocation à Barcelone ?

À Barcelone il y a des quartiers pour toutes les convenances, et des logements accessibles à toutes les bourses.

La Barceloneta : profitez de la mer de l’air frais et vivez en permanence dans une atmosphère de vacances

Le Born : faites du shopping, cultivez-vous, prenez rendez-vous avec l’histoire dans un quartier ayant préservé toute son architecture typique. Et surtout, ne manquez pas de goûter à l’une des spécialités locales, au restaurant.

Gràcia : c’est l’une des rares agglomérations européennes qui conserve encore son charme de village en plein cœur d’une grande ville.

L’Eixample : fans d’engins à deux roues, vous aurez la chance de rouler à moto dans une ambiance tout à fait familiale.

Sant Gervasi : un relief géographie en montée qui offre une vue imprenable sur la ville, et vous fait faire.

Poble sec : proche de Montjuic c’est un quartier très authentique.

El Raval : l’ancien ghetto de Barcelone est maintenant devenu le quartier Trendy de Barcelone.

Avec tous leurs charmes et attributs, vous saurez trouver à Barcelone un quartier qui est fait pour vous.

Faites votre colocation à un prix juste !

Il vaudrait mieux que vous soyez informés des tarifs pratiqués à Barcelone. En effet, certains propriétaires peuvent profiter de la méconnaissance du marché local par les étudiants étrangers pour les surtaxer. Il faut débourser entre 350 et 500 euros pour avoir une chambre. Cela dépend de la situation du logement et des prestations auxquelles vous avez droit.

Sachez que si vous êtes un peu juste dans la poche, n’optez pas pour le Born et les quartiers en bord de mer. Ils sont réputés pour être les plus chers de Barcelone. Vous aurez par contre droit à des tarifs favorables dans le Gotic ou à Gracia. Il peut vous arriver de faire de bonnes affaires si toutefois vous vous aventurez vers l’Eixample ou Poble sec.

Méfiez-vous de l’arnaque des offres de location

De plus en plus d’individus mal intentionnés se servent des offres sur internet pour arnaquer. La plupart ne possèdent aucun appartement. S’il vous arrive de tomber sur une offre alléchante mise en avant par de belles photos de l’appartement, et qu’on vous réclame de verser une avance avant de visiter rebroussez juste chemin. Pour la sécurité de vos fonds, ne faites jamais de mandat postal, payez toujours par virement bancaire pour la traçabilité. Ou mieux payez en espèces et assurez-vous que celui qui perçoit vos sous est réellement le propriétaire des locaux qu’il prétend louer. Pour quelques euros, le registre de la propriété de Barcelone vous délivrera une « una nota simple », un document qui vous fournit toutes les informations sur votre propriétaire. Les personnes physiques ne sont pas les seuls arnaqueurs potentiels sur la toile. Si vous avez à faire à une agence immobilière, vérifiez qu’elle est enregistrée en catalogne et qu’elle dispose d’un numéro vérifiable sur le site de la Generalitat.

Faites les vérifications nécessaires | Colocation Barcelone

Si vous avez déjà visité les locaux, et bien sûr vérifié l’identité de votre propriétaire, il reste une dernière étape de signature du contrat de location.
Dans le cas d’une colocation, c’est primordial que votre nom apparaisse sur le contrat de bail. Au cas où vous n’auriez pas un contrat de location qui mentionne officiellement votre nom, vous êtes peut-être en face d’un locataire qui sous-loue l’appartement que vous comptez co-louer. C’est une pratique illégale très courante en Espagne qui ne vous protège pas en soi. Vous pouvez à tout moment vous faire expulser.

Les modalités administratives d’une colocation à Barcelone

D’habitude il est plus facile d’emménager à Barcelone qu’en France. Il est rare de voir les propriétaires demander une garantie. Dans la pratique, une simple caution d’un mois est suffisante.

Un autre conseil, pour le versement des loyers, c’est de domicilier un compte dans une banque locale pour éviter les frais liés aux virements bancaires à l’étranger. Sous réserve d’un certain montant de dépôt, certaines banques vous en ouvriront un gratuitement. Colocation Barcelone.

2 COMMENTAIRES

  1. « Un autre conseil, pour le versement des loyers, c’est de domicilier un compte dans une banque locale pour éviter les frais liés aux virements bancaires à l’étranger.  » Dans la majorité des banques françaises le virement ponctuel (non programé) est absolument gratuit depuis l’internet dans la zone euro. Et il n’est pas obligatoire d’ouvrir le compte espagnol depuis 2014

LAISSER UN COMMENTAIRE